Ëpisode 0 : Sopico, un artiste en apesanteur

Sopito - Ëpisode 0

Deux ans après la sortie de son très réussi premier album YË, Sopico revient cette fois-ci avec un EP 6 titres nommé Ëpisode 0. Une formule courte, mais avec un fil rouge solide. 

Prenez donc place et embarquez dans les visions et rêves de Sopico. Un voyage agrémenté d’un interlude très psychédélique, où un  »couplet » est entièrement établit par des voix google. Des voix robotiques donc, que l’on entend à différents moments de l’EP, donnant à ce dernier une certaine narration. On retrouve également cet aspect psychédélique et anxiogène dans les différents visuels du projet (clip et cover très énigmatique).

Une plume précise et écorchée

Si Sopico a débuté sa carrière dans un rap assez chargé en paroles, il paraît ici choisir ses mots au compte goûte, et laisse souvent parler l’instrumentale.

L’ancien membre de la 75 Session établit ici un bilan introspectif, caractéristique propre aux rappeurs, mais raconte également sa démarche créative. Le projet démarre avec le morceau progressif Atterrir, où le rappeur nous partage dans le refrain son approche cathartique

Branche la guitare je fais le point avec moi-même
- Atterrir

Dans le dernier morceau Thème, Sopico dédit un morceau sur la recherche d’inspiration et les différentes phases d’écritures… Outre des sujets classiques comme la jalousie de l’entourage, la volonté de s’évader, Sopico saita évoquer les subtilités des relations humaines : 

Des histoires qui s'effacent comme de emojis,
C'est ton égo qui parle ou tu fais des caprices ?
- Sans Titre

L’un des thèmes récurrents, est aussi cette soif de réussite. En plus de nous dévoiler sa nouvelle couleur musicale, Sopico évoque sa volonté d’ascension et de réussite :

Y'a de la place, même y'en a pas, j'vais rentrer
Pas dans la case, bientôt j'vais casser l'antenne
- Sans Titre

Une volonté appuyée par l’ascenseur que l’on retrouve dans les différents clips du projet. 

La guitare, personnage dominant d’Ëpisode 0

Toutes ces visions intérieures sont parfaitement appuyées par les différentes guitares (instrument de prédilection Sopico). Les instrumentales sont tantôt planantes et progressives (comme dans Atterrir et Thème), tantôt plus légères et rafraîchissantes (comme dans Sans Titre et Loin). Loubensky, multi instrumentiste (compositeur de nombreuse prods pour Nekfeu, Jazzy Bazz), co-signe cinq morceaux d’Ëpisode 0. On retrouvait déjà en 2015 chez Loubensky ces guitares mélancoliques et flottantes dans le titre Rêve d’avoir des rêves de Nekfeu. 

Le 17 Juillet 2020, Sopico nous partage Avant de partir qui vient se rajouter à Ëpisode 0, et qui clôture parfaitement ce projet. 

Pourquoi écouter Ëpisode 0 ?  

Pochette de l’album Épisode 0 de Sopico

Parce que même si les paroles de l’EP, semble coincées entre le doute et la certitude, on a ici un artiste qui semble s’être trouvé musicalement, et qui propose un produit de qualité premium. 

Parce que même si on n’est pas amateur de rap à la base, on peut aussi se laisser porter par la vibe instrumentale et émotionnelle du projet. 

Parce que le titre du projet, Ëpisode 0, laisse penser que nous sommes ici dans la salle d’embarquement d’un plus grand voyage. 



Culturellement,
Oscar

Close